La Vérité sur les cosmétiques: mon avis sur le livre éponyme

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 8
  •  
  •  
  •  
  • 10

Pub­lié il y a déjà main­tenant 7 ans, le livre La Vérité sur les cos­mé­tiques arbore un titre accrocheur. Il assure de pass­er au crible des infor­ma­tions jusque là dis­simulées sur le mys­térieux domaine des cos­mé­tiques.

J’ai évidem­ment été ten­tée de l’a­cheter quelque temps après sa sor­tie. Finale­ment, j’ai saisi l’oc­ca­sion récem­ment et je con­state que les sujets abor­dés n’ont pas pris une ride!

Je vous donne donc mon avis sur ce livre de Rita Stiens, devenu une qua­si référence pour les per­son­nes qui souhait­ent lever le voile sur cette indus­trie qui ne nous dit pas tout.

 

Un guide très complet

Des cours sur la biolo­gie de la peau jusqu’au décryptage de chaque ingré­di­ent d’une crème L’Oréal, La vérité sur les cos­mé­tiques traite énor­mé­ment de sujets.

Ce livre est égale­ment très cri­tique et instruc­tif. Si vous ne saviez pas grand chose sur le domaine des cos­mé­tiques, il vous révélera beau­coup de “secrets” !

 

Wooow j’ai décou­vert un truc de ouu­u­uf !!!

D’ailleurs il com­mence fort avec une réflex­ion sur la régle­men­ta­tion des cos­mé­tiques en Europe. Par exem­ple, les déci­sions peu­vent pren­dre des plombes à être appliquées. (Inter­dire l’u­til­i­sa­tion d’un ingré­di­ent peut met­tre plusieurs années!)

Mais encore, mal­gré des régle­men­ta­tions de plus en plus nom­breuses, il y a sou­vent des petits malins qui arrivent à les con­tourn­er.

La manip­u­la­tion et la tromperie des con­som­ma­teurs est égale­ment évo­quée.

Le “green­wash­ing” est tou­jours à la mode, affirmer que son pro­duit est à base d’ac­t­ifs végé­taux ne sig­ni­fie pas que tout est végé­tal…

On en apprend aus­si sur l’effi­cac­ité réelle des pro­duits. Et ce qu’on décou­vre sur nos sérums “Mir­a­cle” n’est pas très joli joli !

Ce que j’ap­pré­cie égale­ment dans ce livre c’est la posi­tion de l’au­teur. Elle ne jette pas for­cé­ment la pierre sur tous les indus­triels :

[…] Je ne partage pas l’opin­ion que nous sommes tous empoi­son­nés par l’in­dus­trie de la beauté, mais je m’in­quiète comme beau­coup d’autres […]

Tous ses points de vues sont appuyés par des faits, des chiffres, des exem­ples et des témoignages de pro­fes­sion­nels.

Les infor­ma­tions révélées dans ce livre sont donc fiables et plutôt prag­ma­tiques.

Le but de La Vérité sur les cos­mé­tiques n’est pas d’anéan­tir l’in­dus­trie des cos­mé­tiques, mais de mon­tr­er la réal­ité des choses.

 

Un classement des produits cosmétiques

L’au­teure du livre nous pro­pose de class­er les pro­duits en 3 caté­gories. Ce qui est d’ailleurs à l’heure actuelle repris par plusieurs appli­ca­tions de nota­tion des cos­mé­tiques.

  • La caté­gorie rouge

Ces pro­duits con­ti­en­nent beau­coup de m***, mais évidem­ment, des m*** légales (sou­vent bor­der­line) et autorisées par le règle­ment cos­mé­tique.

Plusieurs exem­ples de for­mules de grandes mar­ques de luxe y sont d’ailleurs présen­tés.

  • La caté­gorie orange

Ces cos­mé­tiques sont ceux que j’ap­pelle les filous. Ils véhicu­lent une image Green et des mots comme “végé­tal, pur, naturel, organique, orig­inel”. Sauf que ce n’est qu’une par­tie de la com­po­si­tion. Ils se cachent bien de révéler ce que con­tient l’autre par­tie.

  • La caté­gorie verte

C’est la “bonne caté­gorie”. Elle com­prend les pro­duits BIO et réelle­ment naturels qui se sont engagés à suiv­re des chartes. D’ailleurs pour aller tou­jours plus loin, Rita Stiens nous explique les dif­férents labels et le casse-tête que ça représente de vouloir les réu­nir en un seul. Elle nous donne aus­si le nom de plusieurs mar­ques BIO et leur his­toire (cela a pas mal évolué depuis 2012) .

Lire aussi:  Les cosmétiques de luxe sont-ils vraiment meilleurs ?

 

Un balayage de tous les produits existants

Vous voulez savoir ce qu’il y a dans votre fond de teint ? A quoi sert votre crème solaire ? Quels sont les caté­gories d’act­ifs végé­taux dans nos crèmes anti-âge?

Rita Stiens vous dit tout sur tout !

Bien sûr elle donne des exem­ples pour chaque caté­gorie de cos­mé­tique et décrypte les com­po­si­tions de plusieurs mar­ques.

Ce que j’ai appré­cié dans cette par­tie du livre c’est le détail des infor­ma­tions qu’elle donne sur les ingré­di­ents naturels. On décou­vre que tout n’est pas per­du car au final, on peut faire beau­coup de choses avec exclu­sive­ment du naturel !

Enfin, elle évoque égale­ment les ingré­di­ents dan­gereux et poten­tielle­ment tox­iques de dif­férentes manières. Can­cérigènes, aller­gisants, irri­tants… Tout y passe et le naturel n’est pas en reste !

 

Mais…

Eh oui mes chers blo­gophiles ! Je n’al­lais pas laiss­er Rita Stiens aus­si tran­quille. Car je veux vrai­ment vous dire ce que j’ai pen­sé du livre.

Alors oui il est très com­plet, cri­tique, instruc­tif, basé sur des infor­ma­tions sci­en­tifiques etc…

Mais il man­quait de pep’s, d’une plume mod­erne, de fun… Je me suis sur­prise plusieurs fois à relire le même pas­sage et lut­ter pour ne pas m’en­dormir. Bon cela peut aus­si venir du fait que c’est une tra­duc­tion car Rita Stiens est alle­mande. Sans offense bien sûr à nos amis ger­maniques.

 

Oui Rita j’te suis..oui, euh non…euuh…

 

Par ailleurs, je trou­vais qu’il était par­fois com­plexe, même pour moi, une per­son­ne ayant étudié la chimie des cos­mé­tiques. Bon, sachez quand même qu’il existe un glos­saire des com­posants à la fin du livre ce qui peut être utile. Du coup, je pense que pour des gens qui sont novices dans le domaine, il y a plusieurs pas­sages où il faut s’ac­crocher…

Enfin j’ai remar­qué que cer­taines par­ties étaient (très) redon­dantes et qu’au bout d’un moment, le décryptage des for­mules ça va quoi…

 

En résumé…

En résumé, je vous con­seille ce livre si vous voulez tout savoir sur les cos­mé­tiques quitte à lut­ter sur cer­tains pas­sages (ou les zap­per et y revenir quand vous vous sen­tirez plus d’at­taque 😉).

Mais lisez le plutôt après avoir com­pris les grandes lignes en cos­mé­tique, par exem­ple en par­courant mon blog 😜.

Mais je ne nie pas qu’on ressort de cette lec­ture gran­di, et qu’on se dit qu’il faut vrai­ment faire bouger les choses. Du moins com­mencer par con­som­mer des cos­mé­tiques (vrai­ment) naturels. Vous pou­vez l’acheter ici!

Sinon j’at­taque actuelle­ment le livre de Julien Kaibeck, Adoptez la Slow Cos­mé­tique, et je peux vous dire que j’ap­pré­cie bien plus sa plume qui est facile à lire.

Je n’hésit­erai pas à vous don­ner mon avis dès que je l’au­rai ter­miné !!!

Sur ce je vous souhaite une très belle soirée/journée/après-midi/é­clipse, et n’hésitez pas à lik­er mes pages et me suiv­re sur les réseaux soci­aux pour avoir des infos exxxclu­sives 😉

Ici mon Face­book, mon Ins­ta, mon Twit­ter


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 8
  •  
  •  
  •  
  • 10

4 commentaires sur “La Vérité sur les cosmétiques: mon avis sur le livre éponyme

    1. Hel­lo Marie,
      Mer­ci pour ton petit com­men­taire 🙂
      N’hésite pas à le feuil­leter si tu veux en appren­dre plus, quand j’au­rai fini le livre sur la Slow Cos­mé­tique je don­nerai aus­si mon avis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.