les tests sur animaux en cosmetique

Les tests sur les animaux en cosmétique: ce qu’on ne nous dit pas!

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 25
  •  
  •  
  •  
  • 10

Depuis quelques temps, plusieurs mar­ques de cos­mé­tiques revendiquent être « cru­el­ty free », en d’autres ter­mes non testées sur les animaux.

label Cruelty Free
Le label Cru­el­ty Free

Cepen­dant, ce que l’on ne nous dit pas assez c’est que depuis 2009 les tests de cos­mé­tiques sur ani­maux sont inter­dits en Europe et pour tous les pro­duits cos­mé­tiques qui y sont importés depuis 2016 (source l’Ex­press du 28/09/2016).

 

En théorie aucun cosmétique vendu en Europe n’est testé sur animaux…

 

Chers amis par­ti­sans de la cause, vous pou­vez donc en théorie acheter n’importe quels cos­mé­tiques en Europe. Aucun d’entre eux n’est cen­sé être testé sur les animaux.

Par con­séquent, les mar­ques qui revendiquent ne pas faire de tests sur ani­maux sont com­pa­ra­bles à quelqu’un qui revendi­querait la trans­parence de l’eau.

Bon j’exagère un peu. Mais depuis, j’ai du mal à dis­soci­er l’engage­ment sincère d’une mar­que de la sim­ple stratégie de com­mu­ni­ca­tion.

En plus, cer­taines mar­ques se ser­vent de ce strat­a­gème pour cacher la mis­ère sous le tapis.

« On ne vous vend rien de naturel non, mais au moins ce n’est pas testé sur les animaux ! »

Mmmoui moui…

 

Bal­ayons vite tout ça sous le tapis

 

Cepen­dant, j’essaie de ne pas tout met­tre dans le même panier. LUSH par exem­ple s’engage depuis très longtemps con­tre la cru­auté envers nos amies les bêtes.

Cette mar­que fait régulière­ment des sen­si­bil­i­sa­tions et des péti­tions à ce sujet. Et leur philoso­phie a d’autres belles valeurs comme la réduc­tion des déchets (sham­po­ings solides, savons, den­ti­frices solides…) et des cos­mé­tiques en majorité naturels. Atten­tion quand même, cer­taines de leurs gammes ne sont pas 100% naturelles. Donc, avant d’acheter des cos­mé­tiques de cette enseigne n’hésitez pas à analyser leur com­po­si­tion (ici mon arti­cle sur le sujet) 😊.

Par ailleurs, même si l’Europe inter­dit les tests cos­mé­tiques sur ani­maux, il y a hélas d’autres moyens de con­tourn­er cette loi. En effet, cela s’avère bien plus com­plexe qu’il n’y parait.

 

En pratique, l’interdiction de ces tests est plus complexe…

 

Déjà, cette loi ne s’applique qu’en Europe. Dans le monde, 80% des pays autorisent encore l’ex­péri­men­ta­tion des cos­mé­tiques sur les animaux 😢.

Mais encore, con­traire­ment à l’Europe, la Chine EXIGE des tests sur ani­maux pour tous les cos­mé­tiques qui y sont importés (Source Jour­nal Les Echos). Donc, si votre joli rouge à lèvres Lancôme n’est pas testé en Europe, il l’est en Chine…

Tout pro­duit exporté en Chine est donc nor­male­ment testé sur animaux…

Le pré­texte est de s’assurer avant tout de la sécu­rité des hommes. Ces tests seraient une meilleure garantie… Pour­tant, d’autres alter­na­tives voient le jour comme des tests in vit­ro, sur peau recon­sti­tuée, ou encore sur des volon­taires humains.

Par ailleurs, en Europe cette loi ne con­cerne que les cos­mé­tiques. Pour les médica­ments et l’ali­men­taire, cer­tains tests sur ani­maux peu­vent être oblig­a­toires. En effet, les effets sec­ondaires sont loin d’être nég­lige­ables dans ces domaines. Encore une fois, la rai­son évo­quée est :

« La san­té de l’homme avant tout ».

Toute­fois, si vous êtes four­nisseur d’ingrédients cos­mé­tiques et que ceux-ci sont aus­si util­isés en phar­ma­cie ou en ali­men­taire, vous êtes chanceux. Vous pou­vez vous servir des résul­tats de tests effec­tués par vos con­frères pour prou­ver la tolérance de vos substances.

Lire aussi:  Les cosmétiques BIO et naturels, Kézaco vraiment ?

Enfin, la régle­men­ta­tion REACH s’immisce aus­si dans ce bazar.

Depuis 2007, ce règle­ment est mis en place par l’Agence Européenne des Pro­duits Chim­iques pour pro­téger la san­té et l’en­vi­ron­nement des risques liés aux sub­stances chim­iques (source site de l’A­gence Européenne des Pro­duits Chim­iques).

Il impose aux indus­triels de tester leurs sub­stances pour prou­ver leur sûreté d’u­til­i­sa­tion. En cos­mé­tique, pour être con­forme avec REACH, cer­tains cas excep­tion­nels peu­vent néces­siter des tests sur animaux…

L’Eu­rope se con­tred­it donc elle-même dans cer­taines situations…

 

Une belle lueur d’espoir ?

 

Heureuse­ment que dans cette vie, tout n’est pas tristesse et déso­la­tion. Mal­gré les cri­tiques sur le flou qui pèse sur cer­tains cas, l’Europe se bat pour impos­er cette inter­dic­tion dans le monde.

Les députés Européens ont d’ailleurs voté en 2018 pour une inter­dic­tion mon­di­ale des tests sur les ani­maux en cos­mé­tique (source site du Par­lement Européen). Les pour­par­lers avec les Chi­nois sont notam­ment intensifiés.

J’e­spère que leur pro­jet fini­ra par aboutir, et que nos amis les ani­maux pour­ront souf­fler, du moins sur ce point.

C’est vrai quoi, pourquoi tester des rouge à lèvres sur des lap­ins ? D’au­tant qu’en général les for­mules sont les mêmes et con­ti­en­nent des ingré­di­ents con­nus depuis des siècles.

Et cer­tains humains volon­taires sont bien con­tents de se faire un peu d’ar­gent en étant cobayes.

 

Conclusion

 

Enfin, que pour­rais-je vous dire pour vous aider à choisir des pro­duits non testés sur les animaux ?

Comme pré­cisé au début de cet arti­cle, en théorie tous les cos­mé­tiques ven­dus en Europe ne sont pas testés sur les ani­maux. Vivant en Europe, je ne fais donc pas par­ti­c­ulière­ment atten­tion aux labels “Cru­el­ty free”. D’au­tant que cer­taines mar­ques Cru­el­ty free doivent sûre­ment ven­dre en Chine. Com­ment ça se passe dans ce cas ? Flou total…

Je préfère me con­cen­tr­er sur des cos­mé­tiques BIO, naturels et par­fois Veg­an vu que la loi fait le reste. Atten­tion à ne pas con­fon­dre Veg­an et Cru­el­ty free ! (Ici mon arti­cle sur les dif­férents labels).

Les pro­duits Veg­an ne con­ti­en­nent pas de dérivés d’an­i­maux (lait, cire d’abeille, lano­line, rouge coche­nille…) mais pour­raient être testés sur des ani­maux ! Bon là je pousse le bou­chon un peu loin…

Cepen­dant, si ces labels vous ras­surent plus, je vous con­seille cet arti­cle mis à jour régulière­ment par la blogueuse La Petite Noisette qui recense toutes les mar­ques label­lisées Cru­el­ty Free.

Et vous, quel est votre avis sur le sujet ? Je serai ravie de con­naître votre opinion.

A très bien­tôt dans un prochain article !

N’hésitez pas à me suiv­re sur les réseaux soci­aux: Mon FB, mon Ins­ta, mon Pin­ter­est et mon Twit­ter 😉


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 25
  •  
  •  
  •  
  • 10

2 commentaires sur “Les tests sur les animaux en cosmétique: ce qu’on ne nous dit pas!

    1. Hel­lo Kantutita !!
      Mer­ci pour ton petit com­men­taire ça me fait plaisir ☺️. Effec­tive­ment les tests pour ani­maux restent un sujet très com­plexe qu’on ne com­prend pas tou­jours et dont cer­tains fab­ri­cants peu­vent hélas se servir pour nous tromper.. bonne journée à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.