interview Kleemsy

Interview de Clémence alias Kleemsy “Aborder la vie positivement a un impact sur le plan physique!”

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 56
  •  
  •  
  •  
  •  

Coucou Clé­mence alias Kleem­sy sur Insta­gram, mer­ci beau­coup d’avoir accep­té cet échange ! Je suis impa­tiente que mes lecteurs te décou­vrent et que tu nous en dis­es plus sur toi car j’adore ton compte et ce que tu dégages.

 

🕵🏽‍♀️ Peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Hel­loooo, alors je suis Clé­mence plus com­muné­ment appelé Clem ou Kleem­sy. Je suis fran­co-ivoiri­enne, ma dou­ble cul­ture est ma plus grande richesse et j’en suis très fière.

Pas­sion­née par la beauté des cheveux naturels, j’essaye de militer chaque jour pour que les cheveux bouclés, frisés et cré­pus soient accep­tés tels qu’ils sont dans notre société. Pro­fes­sion­nelle­ment, je me suis spé­cial­isée dans le mar­ket­ing et la com­mu­ni­ca­tion sur le secteur des cos­mé­tiques dites « eth­niques ». Je n’aime pas trop ce terme car je le trou­ve réduc­teur d’ailleurs.

Ma vie per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle gravite donc totale­ment autour des cheveux naturels, pour mon plus grand bon­heur.

 

🌿 La beauté naturelle et particulièrement des cheveux est le thème que tu abordes le plus sur ton compte. Peux-tu nous dire comment ta transition au naturel s’est-elle faite ?

Pour être hon­nête, je n’ai pas eu une tran­si­tion au naturel très com­pliquée com­parée à cer­taines.
N’ayant jamais fait de défris­age de ma vie, je n’ai pas eu besoin de faire de Big Chop*.

*Big Chop sig­ni­fie couper la par­tie défrisée ou abîmée de ses cheveux pour ne garder que les racines naturelles afin de repar­tir sur de bonnes bases.

Lorsque j’ai décidé d’arrêter de me liss­er les cheveux, mes cheveux naturels ont vite repris leurs droits. Le plus com­pliqué pour moi a été sur le plan psy­chologique, c’est à dire de les accepter comme ils sont et non de vouloir ressem­bler à quelqu’un que je n’étais pas.

Naturelle­ment, quand on est un peu per­du et qu’on n’a pas de repères, on cherche tou­jours à s’identifier à des « mod­èles » aux­quels on souhaite ressem­bler. Mon erreur a longtemps été de vouloir ressem­bler à ces mod­èles aux­quels je m’identifiais et qui pour­tant étaient très dif­férentes de moi.

J’étais frus­trée de ne pas arriv­er à avoir le même résul­tat qu’elles. Elles avaient les cheveux longs et ondulés alors que mes cheveux « gon­flaient » une fois secs. Le jour où j’ai enfin com­pris que mes cheveux n’étaient certes pas comme ceux de ces filles mais qu’ils étaient beaux à leur façon, que le vol­ume n’était pas une chose dont je devais avoir honte et que mes cheveux représen­taient mon iden­tité, j’ai enfin su les appréci­er à leur juste valeur.

 

Kleemsy interview
“Le jour où j’ai enfin com­pris que mes cheveux étaient beaux à leur façon, j’ai su les appréci­er à leur juste valeur”

 

💚 Tu parles beaucoup de soins destinés aux populations afro et métissées, que penses-tu des soins ethniques (en particulier naturels) à l’heure actuelle ?

Penses-tu que chaque consommatrice de ces produits peut trouver chaussure à son pied ?

Tra­vail­lant sur ce marché, j’ai un peu une vision 360° (une vision entant que mar­que et entant que con­som­ma­trice). Le marché de la cos­mé­tique dite « eth­nique » en France est com­pliqué: il y a beau­coup de petites mar­ques qui ont la même stratégie.

Certes il a évolué mais je pense que c’est un marché qui ne se développe pas réelle­ment par manque de dif­féren­ci­a­tion. Les mar­ques ont ten­dance à pro­pos­er les mêmes pro­duits et je trou­ve cela dom­mage.
Il existe une réelle demande avec des prob­lé­ma­tiques spé­ci­fiques et dif­férentes. Pour un meilleur développe­ment, il faudrait que les mar­ques soient com­plé­men­taires entre elles en pro­posant des pro­duits qui se com­plè­tent c’est à dire des pro­duits qui répon­dent à des prob­lé­ma­tiques dif­férentes.
Je pense que chaque con­som­ma­trice ne trou­ve pas encore chaus­sure à son pied mal­heureuse­ment à cause de ce prob­lème mais j’espère que les choses con­tin­ueront d’avancer.

Pour le côté naturel, les soins eth­niques revi­en­nent de loin. Les com­po­si­tions s’améliorent et les mar­ques ont pris con­science que la qual­ité de leurs com­po­si­tions devient un élé­ment incon­tourn­able et qui influ­ence les déci­sions d’achat des con­som­ma­tri­ces.

 

🤔 La pandémie a bouleversé beaucoup de domaines, que penses-tu de l’avenir des produits naturels ?

Je pense que la pandémie a été une prise de con­science pour énor­mé­ment de per­son­nes. Cer­taines per­son­nes ont com­pris qu’elles pou­vaient pren­dre soin d’elles juste en ouvrant les plac­ards de leurs cuisines, l’importance de faire atten­tion à la com­po­si­tion des pro­duits et j’ai l’impression qu’il y a même une ten­dance main­tenant à priv­ilégi­er les petites mar­ques.
Je ne vois qu’un avenir posi­tif pour les pro­duits naturels. Les mar­ques n’ont le choix que de se pli­er à cette attente des con­som­ma­teurs pour notre bien à tous mais égale­ment pour le bien de l’envi­ron­nement dans lequel nous vivons.

Lire aussi:  Comment faire du gel de lin ? (Et pourquoi ?)

Peut-être que dans 10 ans, on par­lera sim­ple­ment de pro­duits cos­mé­tiques sans pré­cis­er « naturel » car cela paraî­tra telle­ment logique qui-sait ?

 

Sinon, Kleemsy tu es trop canon 😁, peux-tu nous révéler les secrets de ta routine beauté ?

C’est peut-être bête ce que je vais dire mais avant de pren­dre soin de mon « extérieur » , je prends d’abord soin de mon « intérieur » et notam­ment sur le plan men­tal. Je suis con­va­in­cue que d’être bien dans sa tête et abor­der la vie pos­i­tive­ment a un impact sur le plan physique!

 

kleemsy
“Je suis con­va­in­cue que d’être bien dans sa tête et abor­der la vie pos­i­tive­ment a un impact sur le plan physique!”

Sinon niveau rou­tine beauté, je suis dev­enue une adepte du « Less is More » c’est à dire que ça ne sert à rien de met­tre 500 pro­duits alors qu’on peut avoir le même résul­tat avec 1 seul pro­duit.
Je suis égale­ment une grande fan des astuces naturelles de grands-mères et notam­ment de ma grand mère ivoiri­enne qui est con­va­in­cue que le beurre de kar­ité peut tout faire, d’un côté elle n’a pas tort ahah. Sinon, de manière générale, j’aime beau­coup utilis­er des pro­duits naturels comme les huiles végé­tales ou les poudres aus­si bien sur le vis­age que sur la peau car leurs ver­tus et leurs bien­faits sont impres­sion­nants.

 

👍 Quels sont tes produits chouchous et ceux que tu aimerais tester ?

Avec moi, c’est tout ou rien générale­ment. Donc soit je tombe lit­térale­ment amoureuse d’un pro­duit, soit je ne l’aime pas ahah. En ter­mes de mar­ques à pro­pre­ment par­ler, ça fait des années que j’utilise Les Secrets de Loly qui reste une mar­que à laque­lle je suis attachée. Mais récem­ment j’ai décou­vert des petites mar­ques vrai­ment sym­pa­thiques comme la mar­que Niir et le fameux Leave-in qui a été le coup de foudre de mon année 2019 ou encore récem­ment Shaeri et Kalia Nature.

Pour mon vis­age, la mar­que Inoya est incon­testable­ment la mar­que qui a sauvé ma peau de toutes
mes tâch­es et m’a aidé à accepter ma peau au naturel sans arti­fices !
En ter­mes d’in­gré­di­ents naturels, mes chou­c­hous sont la Poudre de Guimauve, le Gel de Lin et le Beurre de kar­ité pour mes cheveux. Pour ma peau, la Poudre de Lotus, la Poudre de Man­jish­ta et l’Huile de Carotte.
Je t’avoue que j’ai testé énor­mé­ment de choses donc je n’ai rien qui me vient en tête mais je suis à l’écoute du marché et je n’hésiterai pas à tester de nou­veaux pro­duits qui cor­re­spon­dent à mes valeurs.

 

💪 Enfin, quels conseils donnerais-tu aux femmes et jeunes filles qui souhaiteraient se mettre à la beauté naturelle mais qui manquent de confiance en elles ou qui ne savent pas par où commencer ?

Avant tout, ne cherchez pas à ressem­bler à qui que se soit ! Vous avez une énorme chance d’être VOUS donc soyez fière de qui vous êtes. On est toutes dif­férentes et belles à notre façon. Prenez égale­ment le temps de faire vos pro­pres expéri­ences car ce qui fonc­tionne sur Gertrude ne fonc­tion­nera peut-être pas sur vous.

C’est en tes­tant, en se trompant de pro­duit ou de rou­tine que l’on apprend. Tôt ou tard, et même si cela prend du temps, vous arriverez à créer votre pro­pre rou­tine beauté qui vous con­vien­dra par­faite­ment et vous pour­rez être encore plus fière de vous.

 

Un dernier mot pour la fin ? 😊

Soyez en accord avec vous-même, vos valeurs et vos principes. Ne cherchez donc pas à plaire aux autres mais cherchez à plaire à vous-même car c’est de la manière dont vous vous percevez que les autres vous percevront 💚

 

Mer­ci infin­i­ment à Kleem­sy pour cet inter­view hyper intéres­sant! Vous pou­vez la retrou­ver sur son compte Insta­gram Kleem­sy.

Quant à moi je vous retrou­ve bien­tôt pour un nou­v­el arti­cle et vous donne ren­dez-vous sur les réseaux soci­aux :

Ma page Face­book, mon Insta­gram, ma chaîne Youtube, mon Pin­ter­est et mon Twit­ter !

Retrou­vez d’autres inter­views de femmes inspi­rantes et pas­sion­nées ici!


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 56
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.