Interview de 3 Ladies Pirates: la ligne de vêtements qui réveille le malgache en toi !

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 109
  •  
  •  
  •  
  • 2

Ayant un véri­ta­ble coup de coeur pour 3 Ladies Pirates, mar­que de vête­ments mal­gach­es, orig­in­auxcousus arti­sanale­ment et locale­ment, j’ai saisi l’oc­ca­sion d’in­ter­view­er l’une de ses créa­tri­ces.

Mer­ci à Samy mon amie de longue date qui s’est donc prêtée au jeu. J’e­spère qu’après cette joyeuse inter­view, comme moi, vous tomberez gaga de ses mag­nifiques créa­tions !

 

Merci 3 Ladies Pirates d’avoir gentiment accepté cette interview après harcèlement forcené 😉.

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? Que signifie son nom et qui se cache derrière ?

 

3 Ladies Pirates (ou 3LP) est une mar­que de prêt‑à porter mal­gache (mal­gré le nom pas du tout mal­gache lol).

Le pourquoi du nom ?

A l’origine nous étions 3 femmes d’où le « 3 Ladies ». Et mal­gré le fait d’être 3 femmes à bord du navire, on n’aimait pas ce qui était trop girly. Nous sommes assez “garçon man­qué” tout  en restant féminines 💋. Et on se dis­ait que le mot « Pirates » résumait un peu cela.

Actuelle­ment à la barre du navire, il y a un homme et une femme qui sont copi­lotes : Aly et Samy 😊.

Aly est le génie des chiffres et Samy est celle qui s’éclate der­rière les écrans pour Face­book et Insta­gram.

 

Samy, fon­da­trice de 3 Ladies Pirates

 

Quel est votre slogan ? Et pourquoi ce choix ?

 

On a choisi :

« Réveillez le mal­gache qui som­meille en vous »

Parce que nos pièces ne sont pas des­tinées qu’aux mal­gach­es. Tous ceux qui choi­sis­sent de porter du 3LP c’est en général parce qu’ils con­nais­sent Mada­gas­car et qu’ils veu­lent emmen­er la grande île avec eux partout.

Du coup même si on est améri­cain, algérien, cape ver­di­en, extra-ter­restre, mais que l’on porte du 3LP, on a un bout de Mada­gas­car avec soi.

Et nos pièces aident les gens à réveiller ce mal­gache là !

 

Les Pirates sont dis­séminés partout sur la planète !

 

Comment a commencé l’aventure des pirates ?

 

Le pro­jet est né en 2013–2014, lorsque j’é­tais à Antsir­anana / Diego-Suarez (ville du Nord de Mada­gas­car) pour mon stage de fin d’études afin d’obtenir un mas­ter en phar­ma­colo­gie.

Nous reven­dions des vête­ments à Diego. Sauf que la qual­ité de cou­ture ne nous con­ve­nait pas vu le prix qu’on fai­sait pay­er aux clients.

C’est à ce moment qu’avec les deux autres filles, nous avons pris la déci­sion de coudre nos pro­pres mod­èles et d’avoir une mar­que de vête­ments.

On a tra­vail­lé pen­dant quelques temps sur le Soga (tis­su mal­gache à base de coton) et sur le Wax. Puis, on s’est mis­es à chercher « the » sig­na­ture 3LP.

Nous avons alors essayé le Lam­ba­hoany, ce pagne local qui est délais­sé par les gens. On a eu 1, 2, 3 com­man­des et de plus en plus de clients… Depuis, on n’a plus arrêté !

Nous tra­vail­lons sur le Lam­ba­hoany depuis main­tenant deux ans et demi !

 

Le Lam­ba­hoany porté de manière tra­di­tion­nelle à Mada­gas­car

 

Une pièce de Lam­ba­hoany

 

D’où vous vient votre inspiration ?

 

De partout, la réponse clichée je sais 😅.

Mais en fait, actuelle­ment les pièces que l’on sort sont des vête­ments que je voulais absol­u­ment dans mon armoire ! (En pas­sant, je n’ai pas d’armoire mais plutôt des com­modes).

En général je pars d’un basique : la chemise blanche qu’il faut absol­u­ment avoir, la chemise à rayures…

Lire aussi:  Alys Boucher : "Utiliser la joie comme boussole" - Podcast

 

Comment définiriez-vous le style 3LP ?

 

3 Ladies Pirates c’est chic et casu­al. On peut porter nos pièces à une sor­tie after­work, tout comme pour aller au bureau, ou à une céré­monie.

Hors de ques­tion de ranger les pièces 3LP au fond des tiroirs parce que les « occa­sions » de s’enjailler c’est tous les jours.

 

3LP peut être porté en toutes cir­con­stances et par tout le monde ! PS: Arriver­iez-vous à repér­er une chanteuse célèbre sur cette pho­to ?

 

Comment sont confectionnées vos pièces ?

 

Après que Samy ait fait un sem­blant de dessin, elle va à l’atelier et l’explique à Bekky, notre magi­ci­enne ! On fait un brain­storm­ing sur les types de tis­sus qui seraient top à utilis­er et puis s’en suit une longue journée chez notre four­nisseur de tis­su pour trou­ver THE tis­sus qu’il faut.

La pre­mière par­tie de l’ex­péri­ence c’est quand Bekky va dress­er pour la pre­mière fois la pièce. Après on rec­ti­fie. Cela peut aller jusqu’à 3 rec­ti­fi­ca­tions.

Une fois qu’en interne on est sat­is­fait, on présente la pièce à quelques clients. On leur demande ce qu’ils en pensent et on prend note des remar­ques. Si plus de la moitié des clients vali­dent la pièce, on la sort !

 

Un par­fait mariage entre le Lam­ba­hoany et la tulle. Je valide, je valide !

 

Quelles sont les pièces stars des Ladies Pirate ?

 

Les pièces les plus ven­dues et demandées sont la veste Vezo (celle que tu as), la chemise Jao­lahy, la veste Soa­hary (pour femme), la chemise Ali­na (pour femme et homme), la robe Safi­ra.

 

La Veste Vezo

 

La robe Safi­ra

 

La chemise Ali­na

 

La chemise Jao­lahy (pour un peti­tou de 3 ans 😍)

 

Samy porte superbe­ment bien sa créa­tion, la veste Soa­hary

 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes et en particulier aux femmes qui souhaitent créer leur propre marque de vêtements et contribuer à la mode éthique ?

 

Amusez-vous et soyez-vous-même dans vos propo­si­tions / pièces !

Et puis, ne lâchez rien, ce n’est qu’une ques­tion de patience et de per­sévérance.

 

La veste dou­ble face, une référence 3LP

 

Où peut-on acheter du 3LP ?

 

A Mada­gas­car prin­ci­pale­ment MAIS bonne nou­velle pour les Pirates à l’étranger on peut vous envoy­er vos com­man­des.

Pour l’in­stant le site web est en pleine con­struc­tion mais vous pou­vez nous con­tac­ter via Face­book ou Insta­gram. (Cliquez sur les liens pour y accéder).

 

Quels sont vos futurs projets ?

 

Nous ne voulons pas nous lim­iter qu’au prêt‑à porter mais aus­si faire des acces­soires en tout genre. Ain­si que pro­duire nos pro­pres tis­sus !

 

Les sacs 3LP déjà disponibles !

 

Un dernier mot pour la fin ? Dites nous tout ce que vous avez sur le coeur.

 

3 Ladies Pirates ce n’est pas que du Fash­ion, ou du bling bling. C’est beau­coup plus que cela.

On remet au gout du jour le lam­ba­hoany, qui est un cousin hyper éloigné du wax et que les gens ont oublié alors qu’il est mag­nifique.

En plus de cela nous tra­vail­lons avec de supers femmes arti­sans qui ont de la poudre de fées dans les doigts et nous per­me­t­tent de faire des pièces mag­nifiques.

 

Petit bonus. Quelle jupe 3LP préférez-vous : a) Ran­gi­ta, b) Ampela, c) Vaz­im­ba ?

 

Mer­ci infin­i­ment pour cet échange 3LP !

Et mer­ci de faire briller l’ar­ti­sanat mal­gache locale­ment et au-delà des fron­tières.

Je vous souhaite tout le suc­cès que vous méritez ample­ment !

 

PS: N’hésitez pas à me suiv­re sur les réseaux soci­aux: Mon FB, mon Ins­ta, mon Pin­ter­est et mon Twit­ter 😉


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 109
  •  
  •  
  •  
  • 2

4 commentaires sur “Interview de 3 Ladies Pirates: la ligne de vêtements qui réveille le malgache en toi !

  1. Je décou­vre aujour­d’hui pour être en pleine “cog­i­ta­tions”
    C’est absol­u­ment ravis­sant, ren­ver­sant même, flat­teur et, en tout cas, tout à fait à mon goût ce que vous pro­posez !
    Un retour au pays en quelque sorte,.

    Après des échanges via FB, je porterais avec fierté la robe longue blanche avec le tis­su der­rière. Je ne con­nais pas son nom. Je m’en excuse. Mais elle me plaît beau­coup.
    Je me ver­rais la porter cet été sur la Côte d’Azur et la col­lec­tion actuelle est au long.
    Alors, en atten­dant de pou­voir faire “réqui­si­tion­ner” par ma belle sœur sur Tana, quelques belles pièces pour le sud de la France.… auriez-vous la gen­til­lesse de la recevoir semaine prochaine.
    Avez-vous, vous même, un échan­til­lon de pro­duits femmes et hommes directe­ment à la vente sur place ?
    Ou bien faut-il unique­ment com­man­der ?
    Mer­ci pour votre retour et pré­ci­sions et un éventuel parte­nar­i­at.
    En tout cas, ma petite robe de l’île de beauté serait un atout sup­plé­men­taire que de la présen­ter sur moi. En live.
    Voyez comme je suis, je ne vous ai pas demandé son prix !
    C’est ça quand on aime.…
    Velouma! 😊

    1. Bon­jour,
      Mer­ci beau­coup pour votre com­men­taire! Effec­tive­ment ces vête­ments sont mag­nifiques et si orig­in­aux ! Mer­ci pour votre intérêt pour la mar­que, la fon­da­trice doit être ravie!
      Je vais vous envoy­er un mail cela sera plus sim­ple de com­mu­ni­quer que via les com­men­taires du blog 🙂
      Jade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.