C’est quoi, la mode éthique ?

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 17
  •  
  •  
  •  
  • 100

Comme Belle Demain prône la Beauté éthique et engagée, ne nous can­ton­nons pas qu’aux cos­mé­tiques.

Car la con­som­ma­tion intel­li­gente de la beauté con­cerne égale­ment d’autres domaines, notam­ment celui de la mode.

En effet, avec 1,2 mil­liards de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année, l’industrie de la mode est la plus pol­lu­ante après celle du pét­role. Le saviez-vous ?

Il est donc plus que temps de chang­er notre vision sur la con­som­ma­tion de nos vête­ments.

Comme je ne suis pas une spé­cial­iste en la matière, cette caté­gorie du blog con­tien­dra surtout des inter­views de blogueuses aguer­ries et de fon­da­tri­ces (-teurs) de mar­ques éthiques.

Toute­fois, pour l’inaugurer, il est impor­tant de com­pren­dre ce qu’est la mode éthique ou “Slow Fash­ion” 😊.

 

Une définition multiple

La mode éthique est un courant de la mode qui prône une fab­ri­ca­tion plus éco-respon­s­able des vête­ments, plus respectueuse des hommes et de l’environnement. Elle prend par exem­ple en compte le trans­port, les coûts énergé­tiques, la nature des fibres util­isées, le recy­clage etc…

Il est dif­fi­cile de met­tre une seule éti­quette à nos vête­ments éthiques. En effet, comme la mode éthique regroupe plusieurs critères, cer­taines mar­ques les appli­queront tous (ce qui est com­pliqué), mais la plu­part choi­sis­sent leurs pri­or­ités.

Nous ver­rons ci-dessous ces dif­férents critères 😊.

 

 

Des fibres plus respectueuses de l’environnement

Une pre­mière solu­tion pour pro­duire des tis­sus écologiques est l’utilisation de fibres naturelles telles que le coton, le lin, la laine, la soie, le chan­vre…

Atten­tion cepen­dant car le coton est prin­ci­pale­ment pro­duit de manière inten­sive. Sa cul­ture con­somme énor­mé­ment d’eau et de pes­ti­cides.

Préférez donc du coton bio si vous aimez cette matière, sinon le chan­vre et le lin sont peu pol­lu­ants car ils néces­si­tent peu d’intrants. Mais dans tous les cas si vous achetez des vête­ments issus de fibres BIO cela ne peut être que meilleur.

Des fibres recy­clées peu­vent égale­ment être util­isées mais elles néces­si­tent beau­coup d’énergie pour être récupérées, net­toyées et retrans­for­mées en tis­su…

La réu­til­i­sa­tion de tis­su (ou up-cycling) sans touch­er aux fibres reste la meilleure alter­na­tive. Ils peu­vent être récupérés de vête­ments usagés (mais pas trop) ou de fin de rouleaux indus­triels.

 

Des teintures moins polluantes

La qua­si-total­ité de nos vête­ments sont tein­tés de manière chim­ique. Certes ces tein­tures syn­thé­tiques tien­nent plus longtemps et sont plus belles, mais elles pol­lu­ent énor­mé­ment et peu­vent être très tox­iques.

Pour y remédi­er, le label Oeko Tex cer­ti­fie l’absence de pol­lu­ants dans ces tein­tures ou la présence de tein­tures naturelles (hélas c’est rare, car le retour au naturel est com­pliqué).

 

La confection éthique

Qui ne se sou­vient pas de la tragédie de l’écroulement du Rana Plaza au Bangladesh ?

1100 per­son­nes y ont trou­vé la mort et la plu­part étaient employées par de grandes mar­ques de tex­tile comme Pri­mark. Sou­vent dans les pays du tiers monde, l’industrie de la mode fait tra­vailler ses employés dans des con­di­tions physiques et morales ter­ri­bles.

Désor­mais des normes de tra­vail plus justes doivent être appliquées. Par ailleurs, les mar­ques doivent être plus trans­par­entes sur leurs four­nisseurs et leurs sous-trai­tants.

C’est facile de dire que l’on n’était pas au courant quand des enfants sont exploités au bout du monde !

Non non je vous assure je n’é­tais pas au courant !

Deux labels per­me­t­tent d’assurer un respect de ces normes :  WFTO ou World Fair Trade Organ­i­sa­tion (à ne pas con­fon­dre avec WTF…🤔) et Fairtrade/Max Have­laar.

Lire aussi:  Scrunch, Clarification, Finger coil: le vocabulaire du coiffage au naturel

Si vous achetez des mar­ques qui por­tent ces labels c’est déjà une très bonne chose.

Sinon, la meilleure solu­tion reste d’encourager le local (par exem­ple Made in France pour les français). Les avan­tages du local sont nom­breux. Un cir­cuit plus court entre le fab­ri­cant et l’acheteur donc moins d’énergie de trans­port, une récom­pense pour le labeur d’un arti­san, et un pro­duit de qual­ité.

 

Le respect de l’environnement et de l’animal

Cer­taines mar­ques prô­nent égale­ment la val­ori­sa­tion des déchets issus de l’industrie tex­tile, le recy­clage, l’économie d’énergie et des intrants (prin­ci­pale­ment l’eau), la lim­i­ta­tion des déchets de coupe etc…

Les ani­maux ne sont pas non plus en reste car les four­rures et le cuir syn­thé­tiques sont désor­mais des alter­na­tives. Mais le débat reste entre le syn­thé­tique poten­tielle­ment pol­lu­ant et la vie de l’animal.

 

Donner une seconde chance

Une autre solu­tion, c’est bien sûr les vête­ments et la maro­quiner­ie d’occasion. Il existe désor­mais un large choix de bou­tiques et de sites inter­net spé­cial­isés (ex : Vint­ed).

Cer­taines sont très chics, d’autres moins, mais je vous assure qu’on peut y trou­ver la per­le rare.

N’oubliez pas qu’au lieu de jeter vos vieux vête­ments vous pou­vez les reven­dre (pour les plus intactes évidem­ment, ne don­nez pas des chif­fons aux gens 😆).

Euh c’est ça que j’ai acheté moi ?

Sinon vous pou­vez les jeter dans les points de col­lecte dédiés ou les don­ner à des asso­ci­a­tions comme la Croix-Rouge, Emmaüs, le Sec­ours pop­u­laire…

 

Résister aux soldes et à la surconsommation

Enfin, le meilleur moyen d’être un con­som-acteur est de dire non à la société de con­som­ma­tion. Au lieu d’acheter un pack de cinq t‑shirts sol­dés à vingt euros que vous jet­terez après le pre­mier lavage, achetez-en un de belle qual­ité que vous porterez des années.

Prenez soin de vos vête­ments et ne lais­sez pas un trou vous faire peur. Des retoucheurs ou des cours de cou­ture exis­tent 😊.

Non pas un trou dans mon t‑shirt préféré !!!

 

 

Mes (récentes) découvertes sur la mode éthique

Ce n’est que très récem­ment que j’ai appris ce qu’était la mode éthique. J’ai décou­vert notam­ment une bloggueuse vrai­ment sym­pa et nature, c’est Iznow­good. Elle vous par­le de ses mar­ques préférées, de la mode éthique bien sûr, et a créé une fonc­tion­nal­ité sur son site qui per­met de décou­vrir plein de mar­ques éthiques selon ses goûts et son bud­get (son site ici 😊).

Le site Team Dream Act regorge d’un choix énorme de mar­ques éthiques que ce soit pour femme ou pour homme, bijoux, acces­soires etc… On y trou­ve des mar­ques super orig­i­nales (non la mode éthique ce n’est pas que des vieux vête­ments dif­formes). J’y ai par exem­ple trou­vé ces bas­kets qui tuent !

N’hésitez pas à me dire quelles sont vos mar­ques éthiques préférées 😊 !

Pour finir, j’espère que cet arti­cle a per­mis de vous don­ner une idée de ce que représente la mode éthique.

J’espère surtout qu’il vous per­me­t­tra de mieux ori­en­ter vos achats et d’y repenser à deux fois avant d’acheter un t‑shirt Pri­mark à deux euros. (Vous savez ce t‑shirt lim­ite trans­par­ent que vous savez per­tinem­ment qui ne tien­dra pas à un lavage…).

Sur ce je vous souhaite une belle journée/soirée et vous dis à très bien­tôt 😘.


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 17
  •  
  •  
  •  
  • 100

2 commentaires sur “C’est quoi, la mode éthique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.