7 cadeaux à ne pas offrir à Noël

Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  

Ahhh plus que quelques jours et enfin, nous pour­rons offrir et recevoir des cadeaux, ain­si que partager un bon repas.

Noël arrive: les bras seront chargés de cadeaux, les yeux plein d’é­toiles et le ven­tre plein de bouffe.

Beau­coup de blogs ont pro­posé depuis plusieurs semaines (voire des mois) des idées de cadeaux. Pour ma part, au lieu de vous faire une liste des cadeaux à offrir, j’ai donc plutôt fait le con­traire.

Je m’adresse surtout aux retar­dataires qui sont en panne d’in­spi­ra­tion et qui risquent d’of­frir tout et n’im­porte quoi. Surtout ne paniquez pas et ne suc­combez pas à l’en­vie d’of­frir l’un des cadeaux ci-dessous.

 

“Coucou je cours dans tous les sens à la Fnac et je n’ai aucune idée de ce que je cherche”

Cet arti­cle est évidem­ment à pren­dre au sec­ond degré, un peu d’hu­mour en cette péri­ode de fêtes ne fait pas de mal 😉.

 

1. Le “bon pour”

Pre­mier cas de dés­espoir. Hop, on prend une feuille volante vite fait et ni vu ni con­nu on offre un “bon pour” à notre tatie qu’on a oublié dans la liste des cadeaux.

Bon pour un coup à boire”, “bon pour un bap­tême de l’air”, “bon pour un câlin”… Il y en a de toutes sortes, mais ça sera surtout un bon pour le pire cadeau de Noël.

Surtout que l’u­til­i­sa­tion de ce cadeau est floue: elle est quand la dead­line, ça sera où, quand et com­ment ?

D’ailleurs vous n’avez pas remar­qué une chose, c’est que sou­vent les gens qui don­nent des “bon pour” sont ceux qui sont bons pour ne plus s’en rap­pel­er ?

Bon d’un autre côté si votre maman n’a vrai­ment pas eu de bol et que son cadeau pour vous n’a pas été livré à temps, là on accepte la feuille qui prou­ve la com­mande.

 

2. Des cadeaux déjà entamés/utilisés

Bien évidem­ment je ne par­le pas des cadeaux d’oc­ca­sion et de sec­onde main qui con­tribuent à une con­som­ma­tion plus éthique et respon­s­able (il faut qu’ils soient beaux et qu’ils plaisent à la per­son­ne qui les recevra quand même).

Je par­le du cadeau choisi après cette phrase “Allez Jean Paul, cette année on ne se foule pas on pioche un truc qu’on a déjà à la mai­son !

Oui mais bon, ça le fait moyen s’il reste la moitié de la boîte à choco­lats qu’on a offert à papy. Même si on veut qu’il fasse un régime.

Ok il faut faire des économies, mais je ne suis pas sûre que cela fera plaisir à votre cou­sine de recevoir comme cadeau la robe que vous avez portée hier. Sauf si elle la trou­vait vrai­ment mais vrai­ment jolie. Et que vous faites la même taille de vête­ments.

 

3. Des ustensiles de cuisine volumineux (sauf si la personne concernée en a fait la demande)

Expéri­ence vécue… Cela peut par­tir d’un très bon sen­ti­ment que de vouloir offrir une grosse mar­mite, un set de 5 casseroles ou un four à piz­za à votre neveu.

Lire aussi:  3 films et séries girly pour bien se marrer sur Netflix

Sauf qu’en général, à Noël on rend vis­ite à sa famille. Cela sig­ni­fie qu’en plus des bagages et poten­tielle­ment des affaires de ski, on n’a plus beau­coup de place pour le tra­jet retour.

Encore pire si l’on prend le train.

Donc svp avant d’of­frir une cocotte minute 10L à votre enfant, pensez à sa souf­france en pleine Gare de Lyon à essay­er de traîn­er toutes ses affaires.

Mais aus­si, si vous savez qu’il/elle habite un 15 m² à Paris, pitié, réalisez que pro­por­tion­nelle­ment par­lant, cette mar­mite risque de finir comme repose pieds (par manque d’e­space bien sûr).

 

4. Des cadeaux “pour adultes”

Sujet gênant…

Vous avez trou­vé amu­sant d’of­frir un t‑shirt zizi à votre frère, ou des dessous coquins à votre chérie.

Sauf que ce Noël il y a grande tante Geor­gette, femme d’église hon­or­able, qui rend vis­ite à la famille.

Morale de l’his­toire, gardez ces cadeaux pour une fête moins “con­ven­tion­nelle” 😁.

 

5. Son corps

Cela fait un com­bo entre le “bon pour” et les cadeaux gênants.

Pour­rait marcher pour une soirée de Noël à deux avec votre moitié, et encore… Ce n’est pas un cadeau de tous les jours ?

Sauf si vous attendiez Noël avec impa­tience depuis Noël dernier pour l’oc­ca­sion.

Ou alors si c’est votre méti­er et que vous faites une ris­tourne à vos clients pour Noël…

 

6. Le même cadeau que l’année dernière

Je l’ac­corde cela peut arriv­er mais ça prou­ve quand même que vous accordez peu d’im­por­tance à la per­son­ne à qui vous l’of­frez.

Oh encore une écharpe qui grat­te, super je vais la ranger avec mes autres écharpes qui grat­tent !” (au fond de la mar­mite 10L).

Bon après si la per­son­ne en ques­tion fait une col­lec­tion, cela peut être accept­able.

 

7. Le cadeau de quelqu’un d’autre

Ok cet inci­dent fait par­tie de la caté­gorie par­donnable. Invers­er les éti­quettes peut facile­ment arriv­er.

Sauf si c’est fait exprès, après ce genre de réflex­ion:

Oups, on a oublié ton­ton Bernard, offre lui le cadeau de maman, on ne la voit que dans deux jours on trou­vera de quoi rem­plac­er son cadeau d’i­ci là”!

Et voilà que votre oncle Bernard se retrou­ve avec un for­fait manu­cure et épi­la­tion chez l’esthéti­ci­enne…

 

Dans tous les cas, si vous êtes vrai­ment à la bourre et que vous optez finale­ment pour l’un des sept cadeaux énumérés ci-dessus, ce n’est pas si grave que ça.. L’essen­tiel c’est de partager un bon moment et de se rat­trap­er l’an­née prochaine 😉.

Je vous embrasse et vous souhaite de pass­er de très bonnes fêtes !

Blingee ça existe encore ce truc ?? 😂😂😂


Partager l’ar­ti­cle :
  •  
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.