Le stérilet hormonal, tel que Mirena, est une méthode de contraception efficace et largement utilisée. Malgré ses nombreux avantages, certaines femmes peuvent rencontrer des problèmes avec leurs règles après l’insertion du dispositif. Dans cet article, nous allons explorer pourquoi les règles reviennent sous Mirena et quelles sont les possibles solutions pour y faire face.

Rappel sur le fonctionnement de Mirena

Mirena est un dispositif intra-utérin (DIU) libérant de la progestérone (lévonorgestrel) de manière constante pendant cinq ans. Cette hormone engendre plusieurs modifications au niveau du cycle menstruel :

  • Elle épaissit la glaire cervicale afin de bloquer le passage des spermatozoïdes;
  • Elle rend l’endomètre plus fin pour empêcher l’implantation d’un éventuel ovule fécondé;
  • Elle inhibe parfois l’ovulation, réduisant ainsi les chances de conception.

Cette action hormonale joue donc un rôle essentiel dans la prévention de la grossesse, mais elle peut aussi influencer l’apparition et la régularité des règles chez les utilisatrices de Mirena.

Pourquoi les règles reviennent-elles sous Mirena ?

Une adaptation à la présence du stérilet

Bien que les dispositifs hormonaux de ce type soient connus pour réduire voire stopper les menstruations chez certaines femmes, il est courant d’observer des retours de règles sous Mirena. Cela peut s’expliquer par une adaptation progressive du corps à la présence du stérilet et à la dose d’hormones qu’il libère.

Durant les premiers mois après l’insertion, il est fréquent d’avoir des saignements irréguliers avant que le cycle ne se régule naturellement. Ces épisodes peuvent varier en intensité et en durée selon les femmes.

Des facteurs individuels

Chaque femme réagit différemment aux hormones contenues dans Mirena. Ainsi, certaines peuvent subir des effets secondaires plus marqués, dont le retour de leurs règles malgré l’action contraceptive du dispositif.

Par ailleurs, les variations hormonales liées à divers événements tels que le stress, les changements de poids ou encore des pathologies gynécologiques telles que le syndrome des ovaires polykystiques peuvent influencer la manière dont les règles se manifestent sous Mirena.

Comment gérer les règles qui reviennent sous Mirena ?

Patienter et observer

Si les règles sont revenues après l’insertion de Mirena, la première étape reste le suivi patient de l’évolution des symptômes. Il est important de communiquer avec son médecin et de signaler toute manifestation inhabituelle afin de bénéficier d’un suivi adapté.

Par ailleurs, certains symptômes comme les douleurs abdominales ou les saignements abondants doivent être pris en compte et signalés rapidement à un professionnel de santé, car ils peuvent être le signe d’une réaction anormale au dispositif.

Envisager un traitement symptomatique

S’il est confirmé que l’apparition des règles sous Mirena n’est pas liée à une complication, il peut être intéressant de s’orienter vers des traitements destinés à soulager ces manifestations. Les médicaments antispasmodiques peuvent aider à diminuer les douleurs menstruelles, tandis que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) permettent de réguler certains aspects du cycle menstruel et de réduire l’intensité des saignements.

Considérer un changement de contraception

Si malgré les tentatives pour gérer le retour des règles sous Mirena, la situation reste inconfortable ou problématique, il peut alors être nécessaire de reconsidérer son choix contraceptif. D’autres méthodes hormonales, telles que la pilule contraceptive ou le dispositif intra-utérin au cuivre, peuvent être envisagées en fonction des besoins et des préférences de chacune.

Il convient de discuter de ces options avec son médecin pour mettre en place la solution la plus adaptée à chaque situation.